[Épisode 39] Mirai, le botnet d’objets connectés

Bonjour à tous,

Pour ce 39ème épisode, nous avons concocté un sujet lié à l’actualité : Mirai, le fameux botnet qui tord le bras à pas mal d’acteurs majeurs du web à grand coup de DDoS ces dernières semaines.

Durant l’épisode, nous :

  • expliquons ce qu’est concrètement Mirai
  • retraçons les différentes attaques de dénis de service provenant de ce botnet (krebsonsecurity.com, OVH, DynDNS)
  • débattons sur comment empêcher que cela se reproduise à l’avenir.

PS: Ne prêtez pas attention à ma voix venant d’outre tombe dans l’intro, ça s’améliore par la suite, petit souci avec le PCV ;).

Bonne écoute à vous !

Lire

Ressources :

Lien direct de l’épisode: ici

Les interludes musicales de l’épisode :

Flattr this!

Une réflexion au sujet de « [Épisode 39] Mirai, le botnet d’objets connectés »

  1. Podcast très intéressant.
    Une question me trotte dans la tête depuis longtemps au sujet de l’IoT, et votre discussion semble confirmer l’intérêt de la poser:
    Devant les murs successifs rencontrés lorsqu’on cherche une solution aux risques de sécurité liés à l’IoT, et l’inaptitude du facteur humain à réagir correctement et à faire sa part du travail, quelqu’un en viendra-t-il à dire que, finalement, l’IoT est trop dangereux/compliqué et qu’il faut tout arrêter?
    Devant les risques de dérive de ce concept (pas seulement les hacks, mais aussi dans l’utilisation des données personnelles, la surveillance, etc) et le gain maigrissime de ce genre de produits coté utilisateur, la balance est finalement largement négative.

    Ne serait-il pas mieux de refuser UN PEU de raffinement, (même pas du confort, du raffinement!) contre beaucoup plus de sécurité et de simplicité?

    La principale déficience de ce projet est l’humain, et aucune bonne pratique ne corrigera ça puisque personne ne les suit.

    Finalement, L’IoT n’est qu’un seul projet à l’échelle macro qui s’effondrera sur lui-même quoi qu’il arrive et on en a déjà les prémices. C’est trop demander aux utilisateurs.

    Par exemple, on a bien compris qu’une voiture n’a aucun intérêt à rouler à plus de 130km/h, on a arrêté d’essayer d’aller plus loin, on pourrait cela dit.

    Un patch pour pouvoir allumer une lumière!

    Donc, faudrait-il oui ou non dire stop à l’IoT?

    Ce n’est pas parce qu’on peut faire quelque chose qu’on doit le faire.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *